Newsletter #14 Reconstruction Ukraine - juin 2024

Chers lecteurs,

Le mois de juin a été marqué par des événements internationaux majeurs axés sur la sécurité et l'économie de l'Ukraine. Parmi ceux-ci, citons plusieurs visites internationales du président Zelenskiy, une conférence de haut niveau sur la paix en Ukraine en Suisse, la Conférence sur la reconstruction de l'Ukraine à Berlin et le Sommet du G7 en Italie. Des décisions importantes ont été prises et des annonces significatives ont été faites lors de chacun de ces événements, sur lesquelles nous reviendrons dans notre newsletter.

Dans cette édition, nous mettrons particulièrement l'accent sur les résultats de la Conférence sur la reconstruction de l'Ukraine 2024 qui s'est tenue à Berlin. Cette conférence est devenue une plateforme pour les annonces majeures concernant la reprise économique de l'Ukraine, y compris des initiatives, programmes et accords internationaux clés pour soutenir le pays.

De plus, nous mettrons en lumière les développements dans la coopération économique franco-ukrainienne. Ce mois-ci a vu le lancement du Fonds Ukraine (un fonds de subventions de 200 millions d'euros), l'annonce de l'ouverture d'un bureau de l'Agence Française de Développement en Ukraine, ainsi que plusieurs accords intergouvernementaux dans le secteur de la santé et les industries de la défense.

Bonne lecture !

 

Reconstruction Ukraine : chiffres clés

Les 11 et 12 juin, la Conférence sur la reconstruction de l'Ukraine (Ukraine Recovery Conference - URC 2024) s'est tenue à Berlin, marquant la troisième édition de cette conférence depuis l'invasion à grande échelle. Elle a réuni des dirigeants de gouvernements, d'organisations internationales et d'entreprises pour discuter des moyens de soutenir la reconstruction et le développement de l'Ukraine. Cette année, une attention particulière a été portée aux projets et initiatives des entreprises privées. Cette conférence a été l'occasion de nombreuses annonces d'accords importants et de nouveaux partenariats. Voici quelques chiffres clés de l'URC 2024 :

  • Plus de 3 400 participants, dont 700 représentants d'entreprises, plus de 100 représentants de villes et de municipalités, des think tanks et des organisations de la société civile, ainsi que plus de 300 représentants des médias.
  • 100 accords signés avec des engagements de plus de  16 milliards.
  • 14 accords signés par la Commission européenne pour des financements et des garanties avec diverses institutions financières internationales.
  • 14 accords business-to-business signés par des entreprises ukrainiennes avec des partenaires allemands et internationaux, totalisant plus de 560 millions d'euros, couvrant des secteurs tels que la fabrication, les machines agricoles et les énergies renouvelables.
  • 1,4 milliard en garanties et accords de subventions dans le cadre de la composante investissement du programme Ukraine Facility.
  • $35 millions de financement supplémentaire pour le déminage humanitaire.
  • Plus de $350 millions en accords d'assurance contre les risques

Source : Ministère de l'économie de l'Ukraine

 

Développements importants

  • L'Union européenne a ouvert des négociations d'adhésion avec l'Ukraine.

Le 25 juin, la première conférence intergouvernementale au niveau ministériel a marqué le début des négociations d'adhésion avec l'Ukraine. Cette étape fait suite à la décision du Conseil européen des 14 et 15 décembre 2023 d'ouvrir les négociations, ainsi qu'à l'approbation du cadre de négociation par le Conseil le 21 juin, conformément à la méthodologie d'élargissement révisée.

L'UE a désormais invité la Commission à continuer d'évaluer l'état de préparation de l'Ukraine pour l'ouverture des négociations dans des domaines spécifiques et à identifier les questions qui seront probablement abordées, en commençant par le groupe des fondamentaux qui, conformément au cadre de négociation, sera traité en premier.

C'est un jour historique et un accomplissement significatif pour l'Ukraine, représentant un autre signe de solidarité et d'unité entre les pays de l'UE et l'Ukraine.

Sources : Conseil européen, Ministère des finances de l'Ukraine

 

Conférence pour la reconstruction de l'Ukraine 2024 : résultats

Dans ce chapitre, nous couvrons les principaux accords et engagements financiers conclus lors de la Conférence sur la reconstruction de l'Ukraine à Berlin les 11 et 12 juin.

  • Garantie de 190 millions d'euros pour les PME par la Commission européenne et le Groupe BEI

La Commission européenne et le Groupe de la Banque européenne d’investissement ont signé des accords pour deux dispositifs de garantie totalisant €190 millions. Ils sont conçus pour améliorer l'accès au financement des PME en Ukraine en partageant les risques avec les banques locales ukrainiennes et les intermédiaires financiers. 

Ces programmes devraient débloquer plus d'un milliard d'euros de prêts aux entreprises en Ukraine, leur permettant d'obtenir des crédits à des conditions favorables et d'augmenter leur résilience. 

Ce paquet financier aidera les PME ukrainiennes à faire face aux conséquences de l'invasion russe et à se réorienter vers l'économie de l'UE. Il soutiendra également les startups, les femmes entrepreneures, les jeunes, les régions ainsi que les entreprises détenues ou employant des personnes déplacées à l'intérieur du pays (IDPs) et des vétérans.

Source : Banque européenne d'investissement

 

  • Prêt de 100 millions d'euros de la BEI pour restaurer et moderniser les infrastructures sociales

Lors de la Conférence sur la reconstruction de l'Ukraine, le gouvernement ukrainien a signé un accord de financement avec la Banque européenne d'investissement (BEI) dans le cadre du projet Recovery III. Ce projet vise à soutenir les infrastructures à petite échelle pour répondre aux besoins suite à l'invasion russe à grande échelle en Ukraine.

La BEI fournira 100 millions d'euros en prêts à l'Ukraine pour restaurer les infrastructures sociales et municipales. Les fonds seront utilisés pour restaurer et moderniser les services sociaux de base dans l'éducation, les soins de santé, le logement pour les personnes déplacées, la sécurité sociale, ainsi que pour restaurer et moderniser les infrastructures critiques dans les zones endommagées et les régions qui ont reçu de l'aide. 

Suite à la signature, le Ministère du développement des communautés, des territoires et des infrastructures lancera des appels à propositions de projets. Les communautés seront invitées à soumettre des candidatures pour la reconstruction des établissements de santé, de logement, d'éducation, des infrastructures du secteur de l'eau et des abris. Les projets seront sélectionnés selon des critères transparents, en donnant la priorité aux territoires libérés, aux zones proches des zones de conflit et aux régions accueillant un grand nombre de personnes déplacées.

Source : Banque européenne d'investissement, Cabinet des ministres de l'Ukraine

 

  • Financement de 109 millions de dollars en subventions dans le cadre des projets du groupe Banque mondiale

Le ministre ukrainien des Finances, Sergii Marchenko, et Arup Banerji, directeur régional pour l'Ukraine, la Moldavie et la Biélorussie à la Banque mondiale, ont signé des lettres d'amendement aux accords de subvention pour deux projets importants de la Banque mondiale : « Le projet de réparation des logements pour l'autonomisation des personnes » (HOPE) et « Le projet de restauration pour l'hiver et les ressources énergétiques » (Re-PoWER Ukraine)

Selon ces amendements, l'Ukraine recevra $109 millions de financement en subventions pour restaurer et soutenir le secteur énergétique.

Dans le cadre du projet HOPE, $62 millions supplémentaires seront alloués à des réparations de taille moyenne des bâtiments résidentiels partiellement endommagés par la guerre. 

Une subvention supplémentaire de $47 millions dans le cadre du projet Re-PoWER sera utilisée pour fournir des services de chauffage urbain aux habitants de Kharkiv, incluant l'achat et l'installation d'équipements de chauffage essentiels. Ces subventions seront fournies par le Fonds de secours, de reprise, de reconstruction et de réforme de l'Ukraine (URTF).

Source : Ministère des Finances de l'Ukraine

 

  • Prêt de 100 millions d'euros de la CEB pour les soins de santé ukrainiens

Le gouverneur de la CEB, la Banque de développement du Conseil de l'Europe, Carlo Monticelli, et le ministre de la Santé de l'Ukraine, Viktor Liashko, ont signé un prêt de €100 millions pour rétablir l'accès aux services de santé essentiels en Ukraine. Les premiers arrangements concernant cet accord ont été pris en novembre 2023 (mentionnés dans notre newsletter de novembre 2023). 

Le prêt de la CEB jouera un rôle crucial dans la restauration de l'accès aux services médicaux essentiels, l'expansion des services de santé mentale et de réhabilitation, l'amélioration de l'efficacité et de la qualité, et la modernisation du réseau de soins de santé. Le projet fait partie d'une opération cadre plus large - Health Enhancement and Life-Saving (HEAL) - estimée à 500 millions de dollars et conçue par la Banque mondiale. 

Le ministre ukrainien de la Santé, Viktor Liashko, a indiqué que le coût de la restauration du système de santé ukrainien des conséquences de la guerre à grande échelle, déjà documentées, s'élève à plus de 14 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années. Ainsi, pour que le système médical ukrainien continue de fonctionner et de se développer, le soutien des partenaires internationaux, comme la CEB, est d'une importance cruciale. 

Ce projet marque la première opération de la CEB approuvée pour l'Ukraine suite à l'adhésion du pays à la CEB en juin 2023.

Source : Banque de développement du Conseil de l'Europe

 

  • Présentation d'un nouveau Guide d'investissement pour l'Ukraine

Lors de la Conférence sur la reconstruction de l'Ukraine, le « Ukraine Investment Guide » a été présenté. Il offre des informations précieuses sur les efforts de reconstruction et les activités d'investissements en Ukraine.

Le guide a été préparé par le Ministère de l'économie et l'Institut KSE avec le soutien de KPMG, EY, Deloitte, BDO et de l'Institut Tony Blair. Le document comprend 95 projets d'investissements d'une valeur de plus de $27 milliards. 

Le Guide d'investissements met en avant l'importance de développer les secteurs prioritaires, ainsi que l'industrie de transformation pour éliminer les problèmes de logistique à l'exportation et développer les industries à haute valeur ajoutée. Il contient un aperçu détaillé des secteurs clés tels que l'énergie, les infrastructures, l'agroalimentaire, l'acier vert, les produits pharmaceutiques et médicaux, les matériaux critiques et les technologies de l'information, ainsi que des exemples de projets d'investissement dans ces secteurs. Le Guide d'investissements pour l'Ukraine est disponible via le lien.

Sources : Ministère de l'économie de l'Ukraine, KSE

 

  • Initiative de l'Alliance pour la résilience des PME

Dans le cadre de la Conférence sur la reconstruction de l'Ukraine 2024 à Berlin, l'Ukraine et l'Allemagne, avec 12 autres pays et 17 agences de développement et organisations internationales, ont lancé l'Alliance pour la résilience des petites et moyennes entreprises (PME) pour l'Ukraine. 

Tous les membres fondateurs contribuent à l'Alliance par des investissements financiers, des conseils sur les politiques ou des programmes de développement. Les engagements totaux s'élèvent actuellement à plus de €7 milliards pour les programmes PME en cours et des nouveaux programmes, dont plus de 4,5 milliards d'euros de financement pour de nouveaux projets. 

Après l'URC 2024, l'Alliance pour la résilience des PME mettra en place un mécanisme de coordination dirigé par l'Ukraine et l'Allemagne pour soutenir la mise en œuvre de la stratégie pour les PME, mobiliser le soutien et la coordination entre les donateurs, et soutenir et discuter des réformes dans le secteur des PME. Chaque membre de l'Alliance sera représenté par un coordinateur.

Source : Ministère de l'Économie de l'Ukraine

 

  • Création d'une initiative multilatérale de l'Alliance des compétences

Le Ministère de l'économie de l'Ukraine, en collaboration avec le gouvernement allemand, lance l'initiative de l'Alliance des compétences (Skills Alliance), qui a déjà attiré près de 50 pays, donateurs, partenaires internationaux et représentants de la communauté des affaires. 

L'initiative vise à offrir des opportunités de reconversion ou de qualification à plus de 180 000 personnes au cours des trois prochaines années. €700 millions sont prévus pour cette initiative pendant les trois prochaines années. Elle vise principalement à former les jeunes, les IDPs et les femmes. Cependant, les Ukrainiens vivant à l'étranger y auront également accès. 

L'Alliance des compétences est un projet conjoint qui regroupera de nombreux programmes déjà mis en œuvre ou prévus pour être mis en œuvre.

Source : Ministère de l'Économie de l'Ukraine

 

Développement de la coopération franco-ukrainienne

  • Fonds Ukraine : un fonds de soutien aux infrastructures critiques et secteurs prioritaires de l’économie ukrainienne doté de €200 million.

Le 6 juin, Volodymyr Zelenskyy s’est rendu en France pour commémorer le 80e anniversaire des débarquements alliés en Normandie. Le lendemain de cette visite, le gouvernement de la République française et le gouvernement de l'Ukraine ont signé un accord de subvention pour soutenir les infrastructures critiques et les secteurs prioritaires de l’économie ukrainienne. L'accord vise à attirer des fonds de subvention du gouvernement français à hauteur de 200 millions d’euros pour la reconstruction des infrastructures critiques en Ukraine. Il est prévu que 60 millions d’euros de ces fonds seront utilisés pour soutenir le secteur énergétique ukrainien.

Les fonds sont destinés aux entreprises qui investiront dans les infrastructures critiques pour reconstruire l'Ukraine, notamment dans les domaines de la santé, des infrastructures, de l'énergie, de l'agriculture, de l'eau et des eaux usées, de la gestion des déchets, du déminage, du logement et des technologies numériques. Les projets dans d'autres secteurs de l'économie seront considérés au cas par cas.

L'accord intergouvernemental devrait être ratifié prochainement par le parlement ukrainien. La sélection des projets sera effectuée par le ministère de l'économie de l'Ukraine.

L'examen des candidatures devrait commencer en été ou au début de l'automne et sera réalisé conjointement par la Direction générale du Trésor du ministère de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle de France, et par la Direction générale de la Mondialisation du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères de France, qui co-présideront les comités de subvention.

Source : Ministère de l'Économie de l'Ukraine, Direction Générale du Trésor

 

  • Webinar Replay

Notre dixième épisode de webinaires sur la reconstruction de l’Ukraine était dédié au sujet du fonds français de €200M pour la reconstruction des infrastructures critiques en Ukraine.

Nous avons eu le plaisir de recevoir Elise Benyo, Chargée de mission auprès de l'envoyé spécial pour l'aide et la reconstruction de l'Ukraine et Jean-Baptiste Brasseur, Chef du Service économique (DG Trésor) de l'Ambassade de France en Ukraine qui nous ont présenté les opportunités offertes par ce fonds, des objectifs poursuivis, des secteurs en focus, aussi bien que des conditions et des démarches à suivre pour pourvoir candidater et construire votre projet.

Un webinaire riche en information, que nous vous proposons de revoir en replay. 

VISIONNER LE REPLAY

 

  • Ouverture du bureau du groupe AFD à Kyiv

L'Agence Française de Développement (AFD), une banque de développement française, ouvrira un bureau de représentation à Kyiv en juillet 2024. Ce bureau sera partagé avec Expertise France, une filiale du groupe AFD déjà présente dans le pays. Le groupe AFD a pour objectif de devenir un partenaire à long terme pour les acteurs du développement ukrainien tant dans le secteur public que privé.

Les secteurs prioritaires pour l'intervention seront l'énergie et les transports, avec un soutien au développement des capacités administratives. Son travail se concentrera sur des initiatives à impact rapide et des projets à plus long terme, notamment :

  • Les municipalités et régions ukrainiennes, pour soutenir les efforts de rétablissement des services essentiels, reconstruire et améliorer la qualité de vie des habitants grâce aux services urbains et au logement, tout en adoptant des pratiques durables ;
  • Les acteurs de la société civile, dans leurs efforts quotidiens pour soutenir les sections les plus vulnérables de la population et consolider les liens sociaux afin de faire face aux effets de la guerre et de contribuer à l'effort de reconstruction économique, sociale et environnementale ;
  • Le secteur privé, qui joue un rôle essentiel dans la résilience économique du pays et sa capacité à long terme à assurer la prospérité de sa population en développant un véritable partenariat économique avec les pays européens.

L'AFD allouera 400 millions d'euros en prêts et 50 millions d'euros en subventions jusqu'en 2027. 

Le nouveau mandat de l'AFD lui permettra également de continuer et d'élargir le soutien qu'elle apporte au pays dans sa candidature à l'adhésion à l'Union européenne (UE).

Source : AFD

 

  • DTEK et Schneider Electric signent un mémorandum d'entente pour apporter des solutions énergétiques innovantes en Ukraine

Le 11 juin, le groupe DTEK et Schneider Electric ont annoncé la signature d'une déclaration d’intention pour apporter des solutions énergétiques innovantes en Ukraine, en mettant l'accent sur les infrastructures intelligentes, la modernisation du réseau, la numérisation et les solutions industrielles. 

Le partenariat définit un cadre global pour une coopération étroite afin d'identifier et de mettre en œuvre des projets qui amélioreront l'efficacité énergétique, assureront la fiabilité de l'approvisionnement et favoriseront l'utilisation durable de l'énergie à travers l'Ukraine.

Les principaux domaines de coopération comprennent :

  • Des initiatives collaboratives et un partage d'informations pour identifier, appliquer et promouvoir des mesures et solutions efficaces afin de mettre en œuvre des projets pilotes dans le secteur de l'énergie.
  • La satisfaction des besoins immédiats de DTEK pour accélérer la restauration et maximiser les capacités de production d'énergie de DTEK.
  • Le développement et la mise en œuvre de systèmes de stockage par batterie, en Ukraine et à l'extérieur, pour créer un réseau énergétique plus dispersé et résilient.
  • La modernisation du réseau électrique ukrainien pour améliorer la fiabilité de l'approvisionnement, minimiser les pertes d'énergie et créer un réseau plus flexible et à l'épreuve du futur.
  • Le développement et la mise en œuvre de projets pilotes/démonstrateurs pour tester des solutions innovantes dans le but ultime de créer un secteur énergétique plus efficace.
  • L'identification de solutions de financement de projets en collaboration avec les agences européennes de crédit à l'exportation (ECA) et d'autres institutions financières internationales.

Schneider Electric a apporté un soutien significatif depuis le début de la guerre et a été l'une des premières entreprises à répondre à l'appel à l'aide de DTEK après l'invasion russe en février 2022. Depuis avril 2022, Schneider Electric a fait don de 43 000 pièces d'équipement critique d'une valeur de 4 millions d'euros (équivalent à 150 millions de UAH). Ces efforts ont contribué à maintenir le système énergétique ukrainien en fonctionnement.

Sources : DTEK, Schneider Electric

 

  • Signature d'accords franco-ukrainiens dans le secteur de la santé

Dans le cadre de la Conférence sur la reconstruction de l'Ukraine, l'Ukraine et la France ont signé trois nouveaux accords pour améliorer le système de santé ukrainien en ouvrant de nouvelles installations et en fournissant des équipements modernes.

  • Un accord-cadre entre les gouvernements de l'Ukraine et de la France sur le soutien officiel au projet de construction d'hôpitaux modulaires en Ukraine, prévoyant un soutien financier sous forme de prêt à taux réduit de €35 millions.
  • Un accord-cadre entre les gouvernements de l'Ukraine et de la France sur le soutien officiel au projet de modernisation du diagnostic et du traitement du cancer du sein, impliquant l'équipement des établissements médicaux ukrainiens en équipements modernes de diagnostic du cancer du sein - mammographie. Le montant du financement pour ce projet est de plus de €11,6 millions.
  • Un accord entre le Superhumans Center et Expertise France en Ukraine, prévoyant l'allocation de fonds pour l'ouverture d'un nouveau Superhumans Center à Odessa, qui abritera un laboratoire de prothèses, un département de réhabilitation physique et un centre de soutien psychologique et de réintégration des vétérans; la formation d'une équipe de 15 employés qui travailleront ensuite au sein d'équipes pluridisciplinaires au centre et la coopération avec l'Université médicale d'Odessa dans le domaine de la formation des internes.

Ces accords marquent une avancée significative dans la modernisation et l'amélioration du système de santé ukrainien.

Sources : Ministère de la Santé de l'Ukraine, French Healthcare Association

 

Développements clés pour la reconstruction de l'Ukraine

  • Création d'une liste de tous les parcs industriels actuellement ouverts dans le pays

Le ministère de l'Économie a présenté un catalogue actualisé des parcs industriels qui aidera les entreprises à trouver des partenaires ou un lieu avec des infrastructures bien développées où elles pourront installer leur production et attirer de nouveaux investissements.

Dans ce catalogue, les investisseurs potentiels peuvent trouver des informations sur l'emplacement, la superficie, l'infrastructure et les services disponibles à chaque site, ce qui permet de gagner du temps dans la recherche de détails et de contacts. De plus, le catalogue contient des données sur les incitations fiscales et les incitations à l'investissement, ce qui permettra d'exploiter au maximum les avantages offerts par chaque parc industriel.

Vitaliy Kindrativ, vice-ministre de l'économie de l'Ukraine, a déclaré que les parcs industriels contribueront à la modernisation de l'industrie, à la mise en œuvre des approches d'efficacité des ressources et d'économie circulaire, à la croissance de l'emploi et au développement régional, ce qui a été confirmé à plusieurs reprises par l'expérience internationale.

Vous pouvez télécharger le catalogue actualisé avec les détails en anglais via le lien.

Source : Ministère de l'Économie de l'Ukraine

 

Benchmark International

  • Le G7 arrive à un accord pour mettre à disposition de l’Ukraine 50 milliards de dollars issus des avoirs russes gelés

Afin de soutenir les besoins actuels et futurs de l'Ukraine face à une défense prolongée contre la Russie, le G7 va lancer des prêts d'accélération de revenus extraordinaires (Extraordinary Revenue Acceleration Loans) pour l'Ukraine, afin de rendre disponibles environ 50 milliards de dollars de financement supplémentaire d'ici la fin de l'année. 

Ces prêts seront remboursés à l'aide des profits générés par environ $280 milliards de fonds bloqués, principalement immobilisés en Europe. Cet accord vise à fournir un soutien crucial à moyen terme pour l'Ukraine, répondant à ses besoins de financement jusqu'en 2025 et au-delà.

Les $50 milliards seront constitués d'une série d'engagements — un « syndicat de prêts » — encore en cours de finalisation. Les prêts seront structurés différemment selon les procédures internes de chaque participant. Chaque partie assumera le risque des prêts qu'elle accorde, au cas où les actifs gelés généreraient moins de profits que prévu. Les recettes des actifs gelés sont estimées entre 3 et 5 milliards d'euros par an. Le remboursement des prêts dépendra de la durée d'immobilisation des actifs, un processus qui prendra plusieurs années.

Sources : Communiqué du G7, Bloomberg

 

  • Signature de 23 protocoles d'accords entre des entreprises ukrainiennes et japonaises

En route vers la conférence internationale URC-2024 sur la reconstruction de l'Ukraine, une table ronde nippo-ukrainienne s'est tenue à Berlin avec la participation d'entités publiques et privées, après laquelle 23 protocoles d'accords ont été signés entre des organisations ukrainiennes et japonaises.

Les protocoles d'accords comprennent :

  • Coopération et restauration de la productivité dans le secteur agricole, gestion des eaux usées, modernisation des machines agricoles ;
  • Promotion de la reconstruction ;
  • Financement du secteur du logement abordable ;
  • Échange de technologies dans la fabrication de drones et le déminage ;
  • Gestion des déchets ;
  • Subvention pour 100 prothèses via la licence de production ;
  • Coopération dans le secteur de la santé ;
  • Élimination des conteneurs médicaux ;
  • Production sans carbone ;
  • Coopération dans la création de matériaux écologiques et l'utilisation des déchets de construction.

Les projets seront éligibles à l'assistance technique fournie par le Japon à l'Ukraine par l'intermédiaire de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) à hauteur de 188 millions d'euros. Au total, grâce à l'ONUDI, environ 30 à 40 projets spécifiques seront mis en œuvre pour transférer les technologies japonaises aux entreprises ukrainiennes lors de la première phase. Des subventions allant jusqu'à 10 millions de dollars par projet seront allouées. La semaine dernière, le gouvernement ukrainien et l'ONUDI ont annoncé un appel à propositions pour les entreprises japonaises.

Il a également été annoncé que l'Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) a décidé d'ouvrir un bureau à Kyiv.

Source : Ministère de l'Économie de l'Ukraine

 

  • La BERD accumulera 300 millions d'euros pour soutenir le secteur énergétique ukrainien

Le Premier ministre ukrainien et la présidente de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Odile Renaud-Basso, ont signé un protocole d'accord lors d'une réunion à Kyiv. Le protocole stipule que la BERD accumulera 300 millions d'euros pour soutenir le secteur énergétique de l'Ukraine.

En vertu de cet accord, la BERD entend mobiliser des financements supplémentaires pour les entreprises énergétiques publiques ukrainiennes, dont Ukrenergo, Ukrhydroenergo et Ukranafta. Le but de ce financement est de soutenir la restauration des installations de production et des infrastructures, de faciliter la construction de nouvelles capacités de production décentralisées et flexibles et d'assurer un approvisionnement électrique stable et ininterrompu à travers le pays.

Sources : Cabinet des ministres de l'Ukraine, BERD

 

  • Les États-Unis allouent 1,5 milliard de dollars au secteur énergétique ukrainien, répondent aux besoins humanitaires et renforcent la sécurité civile

Lors de la conférence de haut niveau sur la paix en Ukraine, la vice-présidente Kamala Harris a annoncé que les États-Unis fourniront plus de $1,5 milliard par l'intermédiaire de l'USAID et du département d'État pour soutenir le peuple ukrainien. Cela comprend :

  • 500 millions de dollars de nouveaux fonds pour l'assistance énergétique et la réorientation de 324 millions de dollars de fonds précédemment annoncés vers les besoins énergétiques d'urgence en Ukraine. Les fonds visent à réparer les infrastructures énergétiques endommagées par la guerre, à augmenter la production d'énergie, à encourager les investissements du secteur privé et à protéger les infrastructures énergétiques.
  • Plus de 379 millions de dollars d'aide humanitaire de l'USAID et du département d'État pour aider à répondre aux besoins urgents des personnes touchées par la guerre. Cela inclut une aide alimentaire, des services de santé, un abri et des services d'eau, d'assainissement et d'hygiène pour des millions d'Ukrainiens vulnérables dans le pays et dans la région. L'aide prévoit également un soutien pour des activités de protection globale, y compris la gestion des cas et des services de soutien psychosocial, ainsi qu'une aide à l'agriculture et aux moyens de subsistance pour permettre aux familles de retrouver des revenus et de subvenir à leurs besoins de base.

La vice-présidente Harris a également annoncé que, en collaboration avec le Congrès, le département d'État prévoit de fournir 300 millions de dollars supplémentaires en assistance à la sécurité civile ukrainienne pour soutenir l'équipement vital pour les gardes-frontières et les forces de l'ordre ukrainiens.

Source : The White House

 

  • Aon annonce un programme d'assurance de 350 millions de dollars pour l'Ukraine

La société internationale de services professionnels Aon et la Société américaine de financement du développement international (DFC) ont annoncé un programme d'assurance de 350 millions de dollars. L'objectif de cette initiative est d'augmenter la capacité d'assurance, d'accélérer les nouveaux investissements en capital et de soutenir la reprise économique de l'Ukraine.

Aon et la DFC ont collaboré sur une assurance contre les risques de guerre de 300 millions de dollars spécifiquement conçue pour les secteurs de la santé et de l'agriculture en Ukraine. 

La DFC agira en tant que réassureur pour les compagnies d'assurance qualifiées émettant des polices en Ukraine et utilisera son bilan pour assumer 50 millions de dollars de risques de réassurance liés à la guerre en Ukraine.

La première entreprise certifiée comme compagnie d'assurance ukrainienne qualifiée pour accéder à la facilité de réassurance est ARX, une filiale ukrainienne de Fairfax Financial. Aon, la DFC et ARX travailleront ensemble pour constituer un portefeuille de polices d'assurance contre les risques de guerre pour les entreprises opérant en Ukraine et soutenir ARX dans l'expansion de son offre d'assurance contre les risques de guerre dans le pays.

Source : Aon

 

Focus sur le secteur privé 

  • GOLDBECK SOLAR Investment et la BERD signent un accord pour créer une coentreprise en Ukraine

Dans le cadre de la Conférence sur la reconstruction de l'Ukraine, GOLDBECK SOLAR Investment et la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement) ont signé un accord pour créer la coentreprise GOLDBECK SOLAR Investment Ukraine. Avec cette initiative, GOLDBECK SOLAR Investment renforce son engagement envers l'Ukraine et promeut l'expansion des énergies renouvelables dans le pays. La société récemment créée vise à aider l'Ukraine à devenir indépendante et résiliente sur le plan énergétique en développant, finançant, construisant et exploitant des projets d'énergie solaire.

GOLDBECK SOLAR Investment Ukraine prévoit de réaliser jusqu'à 500 MWp de projets solaires en Ukraine au cours des trois à cinq prochaines années. La planification de la construction du premier parc solaire devrait commencer à l'automne 2024.

Grzegorz Zielinski, directeur de l'énergie pour l'Europe à la BERD, estime que l'approche holistique de la BERD envers le secteur énergétique ukrainien, tant au niveau public que privé, catalysera davantage d'investissements dans le secteur.

Source : GOLDBECK SOLAR

 

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Accélérez votre business en Ukraine.